Être un Bisounours et gagner des millions – mode d’emploi avec Yannick Alain

Au format audio :

Écoutez cet épisode sur votre plateforme préférée :

Transcription texte de l’interview :

Olivier Roland : Yannick Alain a eu un parcours scolaire pour le moins singulier et pas dans le bon sens du terme.

Yannick Alain : Tu sais, tu as ton bulletin qui parle. Donc, moi, j’étais nul en maths, nul en français, nul en géographie, nul en sport.

Olivier Roland : Ah oui, à ce point-là ?

Yannick Alain : Ah vraiment. J’étais vraiment nul en tout.

Olivier Roland : À l’âge de 22 ans, il a fait un travail alimentaire qu’il détestait à cause notamment des méthodes douteuses employées par son patron, qui l’a même menacé physiquement.

Yannick Alain : Il m’a dit « vous êtes la honte de ce métier, vous êtes un bisounours, vous n’arriverez jamais à rien dans la vie ». Il m’invente des trucs, mais j’avais 22 ans. Tu es hyper influençable à 22 ans.

Olivier Roland : Après cette mauvaise expérience, il collabore avec plusieurs multinationales.

Yannick Alain : Je travaillais dans le monde du high-tech et je travaillais pour Orange, Toshiba, Microsoft, toutes ces grosses boîtes qui me faisaient rêver.

Olivier Roland : Mais il ne se sent pas à sa place et sent qu’il est appelé à vivre sa propre aventure.

Yannick Alain : Je sens que je suis de plus en plus à l’étroit dans le poste dans lequel je suis.

Olivier Roland : Et c’est alors qu’il a un accident.

Yannick Alain : Et là, je me casse la jambe. Je suis obligé de m’arrêter pendant quatre mois.

Olivier Roland : Il en profite pour quitter l’entreprise pour laquelle il travaillait et se retrouve de nouveau au chômage. Il décide de faire quitte ou double et investit entre 20 000 et 25 000 euros dans diverses formations pour devenir entrepreneur.

Yannick Alain : Je mets 20 000 euros, 25 000 euros à l’époque cette année-là dans des formations diverses et variées. Je vais à tous les séminaires.

suivre des séminaires

Olivier Roland : Ah oui. En plus, c’est ton argent personnel. Tu étais toujours directeur commercial.

Yannick Alain : Non, j’ai démissionné.

Olivier Roland : Après s’être lancé sur le web et conscient de ses limites, il décide de s’associer avec un grand nom du développement personnel.

Yannick Alain : Et comme je pense que je ne suis pas le meilleur, je me dis « associe-toi avec quelqu’un qui est le meilleur en développement personnel, en neurosciences, en tout ça. » Et là, à ce moment-là, je rencontre David Lefrançois grâce à Martin.

Olivier Roland : Et ça cartonne, car les deux partenaires font 700 000 euros de ventes à leur premier lancement de produit.

Yannick Alain : On lance et on fait 700 000 euros avec ce premier lancement.

Olivier Roland : Et enchainent ensuite les lancements à succès.

Yannick Alain : On a fait 1.6 million.

Olivier Roland : C’est beau.

Dans cette interview, nous verrons :

  • Comment passer d’un boulot alimentaire horrible à une entreprise que vous avez créée et qui est parfaitement alignée avec vos valeurs ?
  • Comment pallier ces insuffisances en s’associant ?
  • Comment s’associer avec un des meilleurs d’un domaine alors qu’on est un nobody ?
  • Savoir quand il faut investir en soi pour passer au niveau suivant ?
  • Comment devenir un excellent vendeur même quand on est timide ?
  • Comment évoluer vers son but malgré les difficultés ?
  • Comment mettre son business au service de sa vie ?

Et bien d’autres choses encore.

C’est parti !

<Générique>

Read More about Être un Bisounours et gagner des millions – mode d’emploi avec Yannick Alain

L’entrepreneur à succès qui ne fait RIEN comme tout le monde (Romain Collignon)

Au format audio :

Écoutez cet épisode sur votre plateforme préférée :

Transcription texte de l’interview :

Olivier Roland : Romain est ingénieur physicien en nanotechnologies, et son métier actuel n’a rien à voir avec ce qu’il a étudié. Il voulait en fait devenir entrepreneur, et comme il est également expert en beatbox, il décide de faire de sa passion son premier projet en ligne, qui n’a pas été franchement un grand succès.

Romain Collignon : Pendant trois années où j’ai fait zéro euro.

Olivier Roland : Il décide alors de pivoter et de se lancer dans un tout nouveau business, à côté de son travail pour le gouvernement.

Romain Collignon : J’ai fait 2 ans d’ambassade, et après, j’ai passé 2 ans pour une agence ministérielle de la recherche à Paris.

Olivier Roland : Une épreuve difficile, dans laquelle il a su prioriser son succès futur plutôt que le plaisir à court terme.

Romain Collignon : Je me levais à 5h du mat pour bosser jusqu’à 9h. J’étais passionné, et puis finalement, il faut aussi, je pense, mettre l’énergie pour ça.

Olivier Roland : Tu te couchais à quelle heure ?

Romain Collignon : Je ne dormais pas beaucoup à l’époque, je ne pense pas, parce que le midi, je travaillais aussi dessus. J’étais un peu le gars où tout le monde allait bouffer à la cafétéria, et moi, j’étais celui qui a bouffé vite fait à la cafétéria pour pouvoir taffer sur le temps de midi.

Olivier Roland : Ce qui a fini par payer, puisqu’il gagne l’équivalent d’un an de salaire en une semaine à la sortie de son premier produit.

Romain Collignon : Salaire net, je devais être à 2 000 par mois. Donc à l’intervalle, pour moi, cela faisait 24 000 par an là où j’étais, et un lancement de 30 000.

Olivier Roland : Boum.

Romain Collignon : Oui, mais ça fait boum.

Olivier Roland : Oui.

Romain Collignon : Ça fait boum quand tu vois…

Olivier Roland : Donc, tu as sauté au plafond.

Il développe ensuite son business jusqu’à atteindre un très beau chiffre d’affaires, mais travaille trop.

Tu travailles combien d’heures par semaine à peu près dedans ?

Romain Collignon : Trop.

Olivier Roland : Ah oui, OK, trop.

Romain Collignon : À l’époque, trop.

Olivier Roland : Et décide d’automatiser complètement son entreprise.

Romain Collignon : Et donc, j’ai tout automatisé. Et pour te dire, le décodeur a fonctionné pendant six années. Au fur et à mesure, le chiffre d’affaires diminue quand tu ne mets pas d’énergie dedans.

Olivier Roland : Parce que tu ne crées pas de contenu ?

Romain Collignon : Depuis 6 ans, je ne créais plus rien.

Olivier Roland : Cela fonctionne très bien, mais il a un problème.

Romain Collignon : Malgré le fait d’avoir ce business en ligne, j’étais relativement seul. Je me sentais seul. Et on parlait de salariat tout à l’heure, il y a quand même ce côté connexion que j’avais complètement perdu.

Olivier Roland : Et il décide de changer, à nouveau, complètement de business et d’approche. Un pari osé qu’il réussit avec brio, puisqu’il multiplie par plus de 10 son chiffre d’affaires en quelques années seulement.

Romain Collignon : Ouais, là, on a terminé à un 1,5 million cette année.

Olivier Roland : Donc, c’est tout à fait un plus de fois 10 par rapport à Décodeur du non-verbal.

Dans cette conversation avec Romain Collignon, nous parlons également de :

  • Comment dépasser ses peurs pour démarrer son entreprise
  • Comment trouver une idée de business rentable
  • Comment passer de salarié à entrepreneur, et trouver sa raison d’être
  • Comment vendre un produit avant de l’avoir créé, tout en étant éthique et transparent sur le sujet
  • Comment pivoter son business modèle jusqu’à trouver le bon, tout en gardant son enthousiasme
  • Comment scaler votre business sans vous tuer à la tâche
  • La beauté de la routine pour être plus performant et plus heureux (même si sur ce point, nous ne sommes pas d’accord)
  • Pourquoi les membres de l’équipe de Romain parlent anglais dans leur réunion, alors qu’ils sont tous francophones
  • Et bien d’autres choses encore.

C’est parti.

Read More about L’entrepreneur à succès qui ne fait RIEN comme tout le monde (Romain Collignon)

Arnaqué, il perd sa fortune… et la reconstruit en deux mois (et comment créer des revenus passifs)

Au format audio :

Écoutez cet épisode sur votre plateforme préférée :

Transcription texte de l’interview :

Olivier Roland : Il était un entrepreneur à succès, et quand il était au sommet, il s’est fait carrément arnaquer.

Jean-Luc Monteagudo : On m’a eu de par ma cupidité. C’est ma cupidité qui m’a motivé à me faire escroquer en fait. Et d’ailleurs, c’est comme cela qu’on a les gens, tu vois.

Olivier Roland : Au point de se retrouver surendetté.

Jean-Luc Monteagudo : J’étais surendetté parce qu’il a vendu en mon nom des choses et je n’étais même pas au courant.

Olivier Roland : Et pourtant, il a pardonné à son escroc.

Jean-Luc Monteagudo : Je vais être dans l’énergie du pardon. Je ne veux avoir vraiment aucune haine, aucune pensée face à cela. Donc, oui, je suis allé le retrouver, lui serrer la main et lui dire « je te pardonne », et je suis parti.

Olivier Roland : Et, tenez-vous bien, il a tout récupéré en 2 mois. Il a aujourd’hui revendu ses entreprises, vit de son capital et de ses Royalties, et se consacre à la musique et au fait d’aider son prochain. Il est pourtant parti d’origines modestes. Il a un DUT technique de commercialisation.

Read More about Arnaqué, il perd sa fortune… et la reconstruit en deux mois (et comment créer des revenus passifs)

Franck Rocca : Pourquoi il est devenu multimillionnaire après avoir raté ses études

Au format audio :

Écoutez cet épisode sur votre plateforme préférée :

Transcription texte de l’interview

Bienvenue dans ce deuxième épisode du podcast des Rebelles Intelligents.

Dans ce nouveau podcast, je vous le rappelle, je partirai à la rencontre des iconoclastes, des rebelles, des personnes qui créent l’aventure de leur vie, ceux qui sortent des sentiers battus pour tracer leur propre chemin.

Je les interviewerai pour comprendre :

  • Comment ils ont vécu leur passage dans le système scolaire. Vous verrez que ce sera soit mal, soit comme un neutrino.
  • S’ils se sont toujours sentis différents et comment ils ont cultivé cette différence.
  • Comment ils ont réussi à écouter la petite voix qui est en eux et qui leur criait qu’il y avait autre chose dans la vie que « passe le plus grand diplôme que tu peux, puis fais du métro-boulot-dodo pendant 40 ans, avant de peut-être commencer à profiter de la vie quand tes plus belles années sont derrière toi ».
  • Et au final, comment tirer votre épingle du jeu en tant que rebelle intelligent pour créer la vie que vous méritez et vous épanouir dans un projet qui vous transforme, qui vous passionne et qui crée de la valeur pour le monde.

Dans cet épisode, nous allons rencontrer un entrepreneur multimillionnaire qui a aussi été athlète de haut niveau dans deux sports très différents, avec un parcours très atypique.

Chers Rebelles Intelligents, partons à la rencontre de Franck Rocca.

Read More about Franck Rocca : Pourquoi il est devenu multimillionnaire après avoir raté ses études